Faire des fiches: mode d’emploi

Mon expérience:
Lors de mes années en secondaire (collège-lycée) je n’étudiais pas, je ne voyais pas l’intérêt de faire des fiches ou de synthétiser quoi que ce soit. 

J’écrivais parfois pour retenir, mais je n’avais aucune méthode de travail. 

Arrivée à l’université, lors de ma toute première année, je n’ai pas senti le besoin d’étudier et je ne savais pas comment faire. J’ai donc raté ma première. 

Lors de ma seconde première, j’ai réalisé que je ne savais pas étudier et que je devais apprendre à le faire, que je devais trouver ma méthode.

=> J’ai donc commencé à faire des fiches, et au final c’est venu assez naturellement tout en s’améliorant au fur et à mesure pour devenir une réelle méthode bien organisée. 

Lors de ma deuxième année de médecine j’ai donc peaufiné ma méthode et je suis arrivée à trouver ce qui convenait le mieux pour moi dans tous les types de matières. 

Une de mes méthodes (je ne fais pas que ça) est donc de réaliser des fiches de cours, sorte de petits résumés, de petites synthèses, complètes mais concises de certains cours. 

Pourquoi faire une fiche? 

Une fiche permet d’avoir la matière condensée sur quelques morceaux de papiers.

=> Il faut donc avoir un esprit synthétique, que l’on a ou pas de base, mais cela s’apprend et on peut s’entrainer!

 

Les fiches permettent de revoir tout facilement, en moins de temps que si l’on doit relire tout le cours.
Cela permet donc une relecture rapide avant les examens. 

Cela permet aussi d’identifier des points difficiles, de les ficher et de les revoir plus souvent que des choses faciles que l’on retient en une ou deux fois. 

Cela permet aussi de faire des schémas, peut-être plus visuels, pour certains points de matière et donc d’élargir le champ d’étude. 

Enfin, des fiches ça s’emporte facilement, ça se relit dans le bus, dans son bain, dans la voiture, sur son transat, etc. C’est donc une facilité d’utilisation par rapport à tout un classeur rempli à ras-bord. 

Comment je fais:

Je ne fais pas de fiche pour tous mes cours ou pas pour tous les aspects du cours. 

Je trouve qu’il y a des cours qui s’étudient très bien sur des diapositives, des cours dont tous les chapitres ne nécessitent pas de fiches. 

En première j’ai fait des fiches pour:

  • La chimie organique – Grandes réactions sur des petites fiches bristol uniquement
  • La chimie minérale – Formules et les grands principes
  • La physique – Formules et grands principes
  • L’anatomie 

Je n’ai donc pas fiché toutes mes matières, ni tous les chapitres de chimie ou de physique mais juste ce qui s’y prêtait le mieux. 

En deuxième année j’ai réalisé des fiches pour: 

  • L’anatomie des différents modules
  • La physiologie de certains modules
  • L’histologie des différents modules 
  • Certaines notions d’embryologie et de pathologies. 

Je n’ai donc pas réalisé des fiches de tous mes cours, mais seulement de certains. 

En effet, certains de mes cours s’étudiaient très bien dans le cours lui-même, ou dans un livre (comme la physiopathologie par exemple). 

Je sais qu’en avançant dans mon cursus je vais encore évoluer et je sais déjà plus ou moins dans quelles matières je réaliserai des fiches ou non. 

Je fais mes fiches: 

 

Soit sur des feuilles A4 totalement blanches (je suis gauchère et les carreaux ne m’aiment pas) que je mets dans des chemises plastiques.
Soit sur des fiches bristol plus petites. 

 

J’utilise beaucoup de couleurs, des crayons, des feutres, des surligneurs, etc. 

-> J’ai une mémoire essentiellement visuelle (voire photographique), l’utilisation de couleurs et la propreté de mes fiches sont donc essentiels pour moi. 

Lorsque je fais une fiche, je ne note dessus que les titres, les mots clés, les points difficiles, et ce que je ne retiens pas facilement. 

 

Ma méthode: 

  1. J’étudie mon cours une première fois (ou mon chapitre).
  2. Je fais ma fiche de mémoire.
  3. Je complète ma fiche avec mon cours en rajoutant ce que je n’ai pas retenu et donc pas noté mais qui me semble important et/ou difficile.
  4. Je relis ma fiche plus tard pour voir si j’ai retenu tout mon cours (elle doit devenir mon outil principal).
  5. Je l’adapte encore un peu si ce n’est pas le cas.
  6. Ensuite, je n’étudie plus que ma fiche, celle-ci doit me remémorer tout mon cours sans faille. 
  7. Si j’ai des failles, je les comble avec mon cours.
  8. Ainsi de suite jusqu’aux jours de révisions où je révise mes fiches (que j’aurai donc faites à l’avance) et je m’auto-évalue beaucoup.
  9. Je retourne dans mon cours pour revoir les tuyaux, les points noirs, trop difficiles ou impossibles à retenir et je me focalise beaucoup dessus.

Comment l’appliquer? 

  • La première étape est d’identifier ce qui peut être fiché ou pas dans vos cours.

Il ne faut pas tout ficher pour finalement ne pas avoir le temps d’étudier réellement.

Si vous avez un cours très bien construit, facile à appréhender, facile à retenir, aucune nécessité de faire des fiches. 

  • La deuxième étape est d’identifier votre type de mémoire: visuelleauditive ou à l’écrit? Selon votre mémoire la plus active, vos fiches doivent être différentes:
  1. Colorées organisées et structurées pour une mémoire visuelle (vous allez relire votre fiche en la regardant pendant longtemps, autant que la structure saute aux yeux et que ce soit plus facile). 
  2. Langage plus clair et plus fluide sans chichis pour une mémoire auditive (vous allez lire et relire à voix haute vos fiches, pas besoin de trop de schémas ou d’excessivement de couleurs).
  3. Texte plus suivi, avec fonctionnement par tirets et mots clés sans structures et couleurs flagrantes pour une mémoire à l’écrit (vous allez réécrire vos fiches plusieurs fois jusqu’à les retenir). 

Faites des fiches pour ce que vous avez du mal à retenir, ce qui est difficile et nécessitera plusieurs relectures lentes ou rapides, ce que vous devez absolument revoir avant les examens, et ce qui est très visuel si nécessaire. 

  • Ensuite vous devez identifier ce qui doit apparaitre sur la fiche (titres, détails importants, exemples permettant de retenir,…) et ce que vous devez éliminer (blabla, texte d’explication qui une fois compris est retenu avec les bons mots clés, les exemples inutiles et trop lourds,..).

Choisissez le format papier le plus approprié à la matière, mais aussi à votre utilisation.

Par exemple pour la chimie organique je faisais de toutes petites fiches avec une fiche = une réaction, alors que pour l’anatomie j’utilise des feuilles A4 avec plusieurs dessins pour une zone.

  • Ensuite il faut se lancer et essayer. 

C’est une méthode qui s’apprend et qui s’améliore, plus vous en faites, plus vous voyez l’essentiel, ce qu’il faut mettre ou pas, et plus vous attrapez des automatismes. 

  • Ensuite il faut évaluer si vos fiches sont bonnes au début. 

Pour ça vous pouvez appliquer la même méthode que moi en vérifiant votre mémoire après 4 heures, le soir et puis le lendemain et adapter votre fiche selon ce que vous avez retenu ou pas. 

Les questions à se poser quand on évalue sa fiche: 

– Est-ce que vous vous rappelez de tout ce que vous aviez étudié? 

– Est-ce que les points importants sont bien tous présents? 

– N’avez-vous rien mis de superflu? 

-> Vous pouvez prendre quelques notes de ce qui va et ce qui ne va pas. 

 

Et puis le lendemain matin vous refaite le même test avec la même fiche. 

Ainsi vous pouvez voir ce que vous avez oublié de mettre, ce que vous avez mis de trop, ce qui rentre facilement, ce qui rentre moins facilement et vous pourrez ajuster le coup en rectifiant un peu et en ayant pris note vous ne referez pas les mêmes petites erreurs pour les fiches suivantes.

=> Au fur et à mesure tout cela deviendra automatique, votre esprit de synthèse se développera et vous dégagerez très vite l’essentiel du superflu. 

 

Quelques exemples de mes fiches:

Fiche de biochimie-physiologie (endocrinologie). 

J’y mets la réaction et quelques caractéristiques de la molécule (vitamine D). 

Fiche de physiologie respiratoire qui résume tout mon cours de plus de 200 pages (en une fiche oui oui). 

Fiche d’anatomie du système digestif. 

J’y dessine l’organe avec toutes les caractéristiques et j’annote + quelques détails. 

 Fiche d’histologie digestive où je note l’important avec les caractéristiques et quelques dessins/schémas. 
Advertisements

3 Comments Add yours

  1. Carla dit :

    Hello Camille 🙂

    J’adore cet article!
    En fin d’année j’ai essayé de faire des fiches un peu comme tu fais (je les trouve chouettes et belles) et c’est vrai que c’est plus ludique et facile pour retenir les cours (étant une addict des mind-map ça me permet de changer de style tout en restant synthétique et visuellement très parlant).

    Merci pour tes articles, ton nouveau blog est top!

    Liké par 1 person

    1. camyduts dit :

      Merci pour ton commentaire!
      Je suis contente que ça puisse t’aider à te diversifier 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s