L’organisation des révisions

18380524_216430948860011_7141290342657032192_n
Fiches de psychologie

Les révisions, c’est quoi?

Après les cours, vient la période des révisions… => Période avant les examens qui est censée être dépourvue (ou moins riche) en cours.

Cette période permet de revoir la matière avant un examen et donc de s’y préparer. Selon les années, les facultés, les options, la période de révision varie de quelques jours à parfois un mois entier. Selon le temps disponible il faut donc trouver un rythme, une méthode, une organisation adaptée au temps disponible.

Le but est de se préparer au mieux aux examens avec le plus d’efficacité possible.

 

Ma méthode complète:

  • L’organisation du planning:

La première chose que je fais (et qui semble logique) est d’attendre mon horaire d’examens.

En effet, toutes mes révisions (et leur déroulement) se basent sur l’enchainement de mes examens (combien de temps entre chaque examens, combien de temps entre la fin des cours et le début des examens, etc.)

Dès que j’ai reçu mon horaire, j’organise la période de révisions (pour moi elle correspond au moment après la fin de mes cours et avant le début des examens, cette année-ci du 10 décembre au 9 janvier inclus).

La première chose à faire avant de commencer son planning est d’octroyer un nombre de jour adéquat à la révision d’un cours/d’une matière. > Par exemple, pour mon examen de neurologie, il me faudra 11 jours de révisions, alors que pour mon examen de psychologie il ne m’en faudra que 3.

J’attribue ainsi un nombre de jour de révision par matière, pour les gros cours je divise par chapitre. —> Je fais cela en connaissant le temps qui m’est disponible.

Ayant 31 jours de révisions je peux largement prendre le temps que je veux pour chaque matière, si je n’avais qu’une semaine, la dynamique serait différente et les révisions ne seraient consacrées qu’à une étude de fiches réalisées au préalable pendant l’année, des revues de points complexes et des choses essentielles.

Par exemple dans mes 11 jours de neurologie, il va me falloir 5 jours pour la neuro-anatomie, 3 pour la biochimie-physiologie, 1 pour l’histologie, 1 pour la sémiologie, 1 pour l’embryologie et une relecture rapide de mes fiches et des cas cliniques.

Dès que j’ai comptabilisé tous les jours nécessaires pour chaque matière/chapitre, je réalise un planning « vue d’ensemble » avec des cases (comme sur un calendrier) avec la date et le nom de la matière que je vais étudier.

Je répartis donc mes cours dans les cases en respectant le nombre de jours dont j’ai besoin.

J’essaye de respecter l’ordre des examens, de placer les matière faciles au début, de laisser des marges de manoeuvre si je vois qu’il me manque un jour pour boucler un cours.

J’essaye que sur ce planning de vision générale, il y ait aussi mes examens inscrits, ainsi je peux prévoir ce que je vais relire entre les jours d’examens et comment je m’organise aussi pendant cette période.

Voici mon horaire de cette année:

Capture d_écran 2017-07-24 à 17.38.48
Horaire – Session d’examen de Janvier 2017

Ce n’est qu’une vision globale, qui m’aide à me tenir « vite informée » de ce qui est prévu à quel jour et je peux facilement voir mon avancement.

Personnellement j’étudie mes cours en « bloc », c’est à dire que j’aime étudier tout mon cours, puis passer à un suivant.

Cela peut ne pas convenir à tout le monde et dès lors il vaut mieux répartir en matin/après-midi/soir et donc noter les 3 cours/chapitres que l’on étudie sur la journée dans la case prévue.

Après cela, je réalise un planning plus « détaillé », comme pendant l’année, un planning par semaine, avec le détail des chapitres que je vais étudier, à quel moment de la journée (AM ou PM), mais aussi les pauses prévues!

En effet, plus les révisions sont longues, plus il faut s’aérer l’esprit entre les coups pour tenir jusqu’au bout.

Je ne me fixe jamais d’heures fixes, mais plutôt des objectifs pour la matinée, l’après midi et le soir.

J’arrête d’étudier quand mes objectifs sont remplis, pas avant (dans les limites du raisonnable, si je n’ai pas fini à 1 heure du matin, je vais me coucher et je ré-adapte mon planning par la suite).

Le but est d’avancer dans la matière, j’essaye donc de ne pas me fixer des barrières avec des horaires mais plutôt de me motiver à remplir mes objectifs du jour.

Plus je suis efficace, plus je peux prendre une pause de midi ou du soir longue, moins je suis efficace moins je peux me faire plaisir, cela m’évite donc de me tourner les pouces ou de passer mon après-midi sur internet au lieu de travailler.

Dans ce planning par semaine, j’intègre les pauses et les activités prévues (comme Noël ou un anniversaire par exemple).

J’essaye de respecter au mieux mon planning et je l’adapte si j’ai du retard ou de l’avance (ça arrive oui oui!).

Je ne fais pas de grille mensuelle en période de révisions, le planning global me suffit, j’évite de me perdre dans trop de feuilles/plannings qui me feraient perdre plus de temps qu’autre chose.

Le but avant les révisions est d’avoir mis tous mes cours en ordre, pour pouvoir démarrer les révisions en mode « étude » et non pas remise en ordre de cours, ré-écoute de cours, etc.

J’essaye donc à tout prix d’être en ordre partout avant de démarrer ma période de révision.

  • En période de révisions:

Ayant tous mes cours en ordre, il ne me reste « qu’à étudier », faire quelques fiches si quelques notions m’échappent encore, mais je ne passe plus mon temps à écrire pendant des heures ou à retravailler mes cours.

Mon but est d’être efficace et de remplir mes objectifs. 

Je suis donc les plannings que j’ai mis en place avant les révisions et j’essaye de respecter mes objectifs jour par jour.

Je suis quand même un canevas d’horaire:

  • Lever 8h30
  • Petit déjeuner jusque 9h
  • Etude à partir de 9h jusqu’au temps de midi
  • Temps de midi d’1h30
  • Reprise de l’étude jusque 18h/18h30 (avec un goûter vers 16h)
  • Pause du soir jusque 19h45
  • Reprise de l’étude pour boucler mes objectifs.

Parfois je continue le soir, mais pas tous les soirs.

Si je n’en ai pas besoin je fais autre chose, sinon je peux étudier jusque 23h, 00Hh, 1h parfois.

Je ne me fixe rien de strict car tout dépend de comment j’avance et de si oui ou non je respecte mes objectifs.

Comme je le disais plus haut, si un jour j’ai du retard ou de l’avance, j’adapte mon planning en fonction:

C’est à dire que je rajoute mes chapitres de retard dans des jours plus « creux » où j’étudie des chapitres en plus pour ne pas perdre mon temps si j’ai fini mes objectifs de la journée fort tôt.

Tout reste proportionnel:

—> Si au lieu de finir à 22h, je finis à 20h, j’en profite pour regarder une série, regarder la TV avec mes parents, lire un peu, me détendre!

—> Si je finis à 15h, j’avance dans d’autres chapitres et je m’octroie une autre pause sport/détente/amis vers 18h, j’associe les deux, pour me récompenser de l’avance que j’ai acquise.

Tout au long des révisions, il ne faut pas oublier de s’auto-évaluer.

Je refais des questions d’anciens examens dès que j’ai fini d’étudier une matière.

Je ne suis pas partisane du fait d’apprendre sa matière par les QCMs, je trouve que l’on retient moins bien à long terme comme cela, je privilégie donc l’étude aux QCMs et je réalise ceux-ci quand j’ai bien étudié ma matière.

  • Avant les examens:

Le jour avant l’examen, relire tout un cours est impossible (surtout quand celui-ci fait 2 classeurs complet et qu’on a trois examens le même jour!)

Dès lors, je relis mes fiches, les points importants de la matière, je refais des questions d’anciens examens, je refais des schémas compliqués mais je ne relis pas tout mon cours (c’est impossible).

Je vais dormir tôt pour être en forme, ce qui est vraiment important à l’approche d’une session d’examens!

  • Pendant les examens:

Pendant la période des examens, je relis mes fiches avant l’examen et les points importants, parfois quelques QCMs et surtout je vais dormir assez tôt car le jour de l’examen je me lève très tôt pour relire!

Je fais partie de ceux qui ont besoin de relire juste avant l’examen, ça me calme et ça me permet de « m’échauffer » avant d’être devant ma feuille.

Après un examen, si je n’ai pas examen le lendemain, je me repose surtout.

Je n’arrive pas à m’y remettre directement, alors je prends un peu de temps pour moi.

Par contre, si j’ai examen le lendemain, je fais une sieste en rentrant de mon épreuve et je m’y remets après, je relis et j’essaye de relire/faire quelques QCMs.

Les jours « blancs » entre les examens, je les consacre à la même chose qu’avant les examens, des relectures de fiches et des points compliqués.

 

Le sport en révisions:

Comme dit plus haut, il est important de s’aérer l’esprit pendant les révisions, et cela passe en partie par le sport qui permet de se défouler et de se vider la tête.

J’essaye donc de prévoir une vraie heure de sport par semaine dans mon planning (soyons honnête, le sport se résume parfois à 3 épisodes de Grey’s Anatomy).

Que ce soit de la course, de la natation, une longe marche ou du vélo d’appartement les possibilités sont multiples.

La nourriture en révisions:

Pendant les révisions, le cerveau a besoin de glucose pour fonctionner à plein régime, mais on a pas forcément envie de carburer au Chocobons et de devenir molle et grasse en un mois.

J’évite donc de trop grignoter et je mange des repas équilibrés à des heures normales.

Avant de commencer quoique ce soit, je déjeune, du pain gris grillé avec de la confiture et du thé, ça tient au corps, c’est sucré, c’est chaud, c’est parfait pour émerger de sa nuit.

A midi je mange du pain avec de la soupe, des légumes et beaucoup d’eau.

Le soir je mange ce que ma maman prépare (et oui, en période de révisions je suis à la maison) mais ça reste toujours équilibré vu que dans ma famille nous mangeons très peu de viande, très peu de gras et beaucoup de légumes (oui on est un peu healthy sur les bords).

Tout au long de la journée il faut absolument s’hydrater!

—> J’ai toujours une grande bouteille d’eau sur mon bureau et c’est impératif de la finir (en plus des verres d’eau que je bois en mangeant).

 

La détente pendant les révisions:

Pendant la révisions il faut s’aérer la tête (autrement que par le sport), c’est pour ça que je m’accorde de regarder la TV ou une série le soir quand j’ai respecté mon planning.

Je prends un bain après mon repas de midi pour me détendre et me réchauffer.

Je vais prendre l’air 10 minutes entre deux gros chapitres, je fais une sieste d’un quart d’heures quand je suis trop fatiguée, j’écoute mon corps car c’est lui qui me guide et si je ne l’écoute pas, je ne tiens pas les deux mois que durent les révisions et les examens.

=> Pour être efficace sur le long terme il faut s’écouter et prendre soin de soi.

 

Comment vous organiser:

La première chose à réaliser est un planning, complet avec vue d’ensemble et puis plus détaillé (vous pouvez intégrer les deux si vous le souhaitez).

Il faut que votre planning soit réaliste selon le temps à disposition et ce que vous devez réviser, il faut arriver à décider combien de temps par matière et où les répartir dans les révisions.

Ca dépend des gens, soit vous travaillez par bloc (comme moi) ou vous faites des alternances (que ce soit dans les jours ou même matin/après midi).

Le but est de rester actif et productif toute la journée, donc selon vos capacités d’étude, privilégiez les matières difficiles quand vous êtes le plus productif et les relectures quand vous avez plus de mal.

Intercalez vos pauses dans vos planning, il faut vous aérer l’esprit, cela favorise un meilleur apprentissage et vous permettra de tenir plus longtemps.

Lors d’une journée de révision, préparez tout ce qu’il vous faut le soir (pour le lendemain) sur votre bureau, cela évite d’aller fouiller dans tous ses classeurs toute la journée pour trouver le chapitre qu’on doit relire.

Faites vous un coin étude, adapté, avec tout votre matériel, vos planning, etc.

Cela permet d’avoir un espace consacré à cela, cela évite de s’éparpiller et permet d’être plus efficace.

Le but est d’étudier un maximum et non pas de remettre ses cours en ordre, il vaut mieux prendre une grosse (ou deux) journée avant de commencer à réviser pour tout mettre en ordre, cela évite de perdre son temps inutilement et permet de commencer une vraie « session d’étude » avec des objectifs précis et clairs.

L’auto-évaluation doit faire partie intégrante de votre planning.

—> Selon que vous aimez baser votre étude sur les QCM ou non, elle doit se trouver tout au long de votre étude ou plutôt à la fin des chapitres.

Voir si ce que l’on étudie est correct et réellement ancré dans la mémoire est très important, ça permet de ne pas aller aux examens à l’aveugle.

 

Quelques conseils pratiques en plus

Si vous n’êtes pas en ordre avant les révisions, prenez un ou deux jours (intensifs car ça ne doit pas durer plus longtemps) pour vous remettre en ordre.

Si vous avez tendance à mal manger, faites un liste de vos repas une semaine à l’avance, faites une fois des grosses courses et suivez votre planning de repas.

Cela évite de manger une pizza, des pâtes ou une lasagne surgelée quand on a la flemme et qu’on ne sait pas quoi manger.

Le petit déjeuner est essentiel pour commencer une bonne journée, prenez le temps de manger, de boire, de vous mettre en route avant de commencer à étudier, vous serez plus productif.

Prévoyez un peu de sport dans votre planning, que ce soit de la marche, un tennis, ou une demi-heure d’abdos/fessiers, il est important de faire autre chose, de se dépenser un peu et de se vider la tête.

Quand vous êtes vraiment en retard, privilégiez les choses essentielles à votre réussite, éviter de passer trop de temps sur des détails ou sur des choses que vous maitrisez déjà bien, il faut se mettre des priorités et les respecter pour avoir une meilleure chance de réussir (c’est là que se laisser guider par d’anciens examens peut être franchement utile).

Quand plus rien ne va, que plus rien ne rentre, que vous déprimez car vous ne vous sentez pas capable d’y arriver, faites une pause, 10 minutes ou 1h30 tant qu’elle vous permet de respirer, de vous relâcher un peu et de reprendre confiance en vous, personnellement quand plus rien ne va, je prends un bain avec la musique à fond, et puis je suis de nouveau opérationnelle pour le reste de ma journée.

Ne sautez pas l’étape sommeil!

Dormir permet d’intégrer toutes les informations que vous avez accumulées au cours de la journée, ça permet de se relâcher au maximum et d’être à son maximum le lendemain.

7 heures de sommeil minimum en période de révision c’est important! 

A l’approche des examens vous pouvez réduire légèrement le temps de sommeil, mais alors n’hésitez pas à faire des micro-siestes de 15 minutes (dont l’efficacité est réellement prouvée) pour vous maintenir en forme.

 

Les questions qu’on se pose en révisions:

Je vous ai demandé sur Instagram de me poser vos questions sur les révisions, voici les questions intéressantes que j’ai regroupée dans des gros « thèmes ».

Comment répartir correctement la matière?

Avant tout il faut savoir si vous préférez étudier tout d’un coup (une matière à la fois, en bloc, comme moi) ou si vous préférez alterner (un jour une matière, le lendemain une autre,… ou même alterner matin/après midi).

Le mieux, je pense, est d’alterner quelque chose de difficile pendant votre meilleure période de productivité et quelque chose de plus simple quand vous avez plus de mal à vous y mettre.

Personnellement je n’alterne pas car mes cours sont fait de sorte que je doive étudier en bloc pour le « suivi de la matière », pour que ça reste fluide et compréhensible.

Dans des cursus différent, on peut très bien alterner un jour chimie/un jour physique pax exemple.

Le mieux est de placer vos cours difficiles où vous risquez d’être le plus productif, où vous aurez le moins de dérangement et peut-être même le jour où vous vous accordez une pause, ainsi après des dures heures de travail vous vous accorderez une pause bien méritée.

Ce qui est vraiment difficile mérite d’être vu plusieurs fois.

Il est donc bon d’accorder plus de temps à des périodes différentes pour des cours compliqués (en début et en fin de session de révisions par exemple).

Comment rester productif même le soir?

Le café n’est pas la bonne solution, il vous empêchera d’avoir une bonne nuit réparatrice.

Il vaut mieux passer sur une matière plus simple, des relectures, des dessins, quelques fiches, histoire de ne pas perdre du temps mais de ne pas se surmener.

Prendre une bonne douche permet souvent de redémarrer pour quelques heures, manger un peu de sucre aussi (un fruit, un morceau de chocolat, un biscuit etc.)

Si vous êtes vraiment contre-productif, profitez de cette soirée pour faire une vraie pause sur la semaine, il ne faut pas s’acharner, vous allez vous dégouter, et vous n’aurez pas envie d’étudier le lendemain.

Comment faire quand on a un gros coup de mou?

Le café est une solution très prisée, mais personnellement je n’en suis pas fan.

Je préfère le  « Nalu » (sorte de Redbull mais je le bois plutôt pour le goût que pour l’effet).

Manger un truc sucré permet au cerveau d’avoir tous les glucides dont il a besoin pour être efficace, il est donc bon de se faire plaisir avec un bon fruit, un biscuit, etc.

Une sieste de 15 minutes pas plus, c’est prouvé, ça fait du bien, ça redémarre le système et après on se sent en meilleure forme.

Aller prendre l’air, 5 minutes, histoire de respirer autre chose que l’odeur de sa chambre, de sentir l’air frais sur son visage, ça fait du bien!

Mettre sa tête dans l’eau fraiche, quand je suis trop fatiguée, je mets de l’eau froide dans mon évier et je mets ma tête dedans, ça reboot et on est reparti pour un tour.

Parfois, je mets aussi ma chanson préférée, à fond et je danse, je me défoule et après je suis à nouveau pleine d’énergie.

Concrètement, je dois me situer où avant d’aborder les révisions?

Le mieux est d’avoir « tout écrit ».

C’est à dire que les cours, synthèses, fiches doivent être en ordre pour consacrer les révisions à l’étude et à la réalisation d’exercices!

Si vous n’en êtes pas là, essayer de prendre une journée ou deux pour vous remettre en ordre, à fond, deux jours intensifs pour pouvoir réviser en paix.

Quand je dis « tout écrit », je veux dire qu’il ne faut pas commencer à faire ses notes de cours etc. Mais si vous étudier mieux en écrivant, libre à vous de passer vos révisions bic à la main!

A quelle fréquence faut-il s’auto-évaluer? Vaut-il mieux privilégier les annales ou l’étude?

Le mieux est de le faire quand la matière a été vue une première fois.

Après chaque chapitre si on a des annales disponibles par chapitre, après un cours si on a plutôt des anciens examens qui portent sur toute la matière.

Personnellement je trouve qu’il vaut mieux étudier que de faire des annales.

Lorsqu’on connaît son cours parfaitement, on aura beau vous poser toutes les questions possibles vous réussirez la majorité.

Si vous connaissez mieux les annales que votre cours, il suffit qu’aucune question ne retombe ou pire, que les questions semblent être les mêmes mais aient été modifiées d’un mot, d’une proposition pour vous faire tomber dans le panneau et perdre des points ridiculement!

Etudier est la clé, connaitre ses annales par coeur pas!

Je préfère donc étudier tout correctement et ensuite m’évaluer, plutôt que de me baser sur les annales.

—> En cas de rush total, se baser sur les annales peut être intéressant pour guider l’étude, savoir sur quoi il faut insister et ce qui est moins important.

Quand peut-on s’accorder une vraie pause sans que ce soit préjudiciable pour l’étude?

Une fois par semaine, sans culpabiliser!

Après une grosse journée où on a bien travaillé mais où on ne se sent plus capable de faire grand chose, prendre une soirée complète pour soi est bénéfique.

Quand on prend une pause, il faut qu’elle soit complète, pas à moitié pause à moitié relecture « parce qu’on ne sait jamais ».

Non, ça va encore alourdir votre cerveau, laissez le respirer un bon coup et il vous sera reconnaissant par la suite!

Une grosse pause, j’en fait une par semaine, donc Noël par exemple, ayant mes examens en janvier j’ai mes révisions pendant les fêtes, dès lors, je prends toute la soirée du 24/12 à partir de 17h pour moi, pour faire un gros break et pour me récompenser de travail déjà accompli.

Qu’est-ce qu’une bonne journée type de révisions?

Pour moi, c’est remplir ses objectifs.

—> C’est à dire faire en sorte de pouvoir tout barrer tout sur sa liste à la fin de la journée.

Il faut se fixer des canevas d’horaires, des objectifs par tranche horaire, être raisonnable (commencer à 11h n’est pas raisonnable) et prendre des pauses vraiment utiles.

Il vaut mieux prendre une heure à midi pour relâcher la pression plutôt que 6×10 minutes toutes les 45 minutes.

En 45 minutes on a pas le temps de faire grand chose, il faut donc faire des périodes d’étude d’au moins 1h30 (voir même 2h) et puis s’accorder une pause.

Que faire contre les insomnies?

Parfois on arrive pas à dormir, on est stressé on pense trop et on se retrouve toujours éveillé à 5h du matin..

Pour lutter contre ça, quand on arrive pas à dormir j’ai quelques trucs:

  • Quand je suis dans mon lit, je pense à l’alphabet et je pense à un « truc » par lettre (que ce soit un fruit, un légume, un os du corps humain, un pays,..)

Je reste sur la lettre tant que je n’ai pas trouvé une réponse et souvent je m’endors avant la lettre N.

  • Je fais de la médiation, c’est à dire qu’en respirant profondément, j’essaye d’endormir toutes les parties de mon corps une à une.

Je commence par les orteils, un à un et je les imagines entrain de s’endormir de ne rien ressentir et je fais le vide, je remonte doucement le long de mon corps mentalement.

Souvent arrivée au nombril je m’endors.

  • Je coupe toutes les sources de lumière, que ce soit ordinateur, téléphone, lampe, etc.

La lumière nous maintient éveillé, il faut donc ne pas être tenté de regarder son téléphone toutes les 5 minutes.

  • J’écoute de la musique, une playlist calme et douce (pas avec des écouteurs), ça marche, bien que ce soit déconseillé car la nuit, le cerveau filtre les information du monde extérieur et le fait d’écouter de la musique perturbe le fonctionnement cérébral, c’est donc la dernière option que j’utilise si vraiment je ne sais pas dormir.

Comment rattraper un gros retard avant les révisions?

Ici, il peut être intéressant de regarder de plus près les anciens examens pour voir la matière essentielle et ce qui est vraiment superflu.

Il faut donc se concentrer sur l’essentiel, éviter trop de détails et être dans le maximum de sa productivité.

Refaire un planning approprié permet de ne pas se perdre dans son retard.

Il convient de parfois commencer un peu plus tôt sa journée, la finir un peu plus tard et réduire quelque peu ses pauses, on arrive donc à gratter 1 heure voir 2 de temps qui sont les bienvenues quand on a du retard.

A VOUS DE JOUER 🙂

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s