Survivre en blocus ?

Hello !

Comment vous allez?

Je profite d’une de mes soirées pour vous écrire un petit mot, pendant mon dernier blocus… Et oui, en février j’entame mes stages, et du coup fini les longues périodes de révisions (j’aurai toujours des examens mais pendant mes stages, donc sans longue période de latence comme les blocus pour réviser).

Du coup je me suis dit, why not écrire un petit mot sur ce que j’ai appris de tous ces blocus? Au final c’est quand même mon 12 ème (en comptant janvier – juin et celui que j’ai eu en août lors de ma première première année).

D’abord le planning :

On est toujours hyper ambitieux au début d’un blocus, planning ultra organisé, à la minute ou au cours près, les jours de « down » prévus à l’avance,… Mais ça finit toujours par se modifier au fur et à mesure ! On a pas envie de travailler telle chose un tel jour, on a pris du retard sur tel cours, on a passé une soirée off alors qu’on devait bosser,…

Bref le planning respecté à 100% ça n’existe pas! En tout cas si ça existe c’est ultra rare, et c’est pas grave !

J’organise toujours mon planning « large » en sachant que j’aurai des moments down, des soirées où j’aurai pas envie de bosser, et des cours qui me prendront finalement plus la tête que prévu ! Mais justement je prévois toujours 2-3 jours de relecture avant les examens, que je peux utiliser en joker et re-répartir ! Ca marche plutôt bien et ça diminue le stress de ne pas être dans les temps !

Ensuite le bien-être :

On se dit toujours qu’étudier c’est la priorité. Alors oui, c’est la base en blocus… Mais dans une tête non reposée, et surtout qui n’a pas envie de donner du sien, ça ne marche pas! Alors il vaut mieux s’accorder des plaisirs, des moments détentes et s’octroyer ses envies plutôt que de se restreindre de trop.

La majorité des blocus et sessions sont ultras longs, si on ne décompresse pas, on ne tient simplement pas le coup ! Du coup on décompresse sans culpabiliser, c’est la base !

Pour décompresser on peut aller faire une balade, passer une soirée en famille sans penser aux cours, aller chez son/sa copine(e), faire du shopping, bref tout est possible, tant que ça vous fait vraiment du bien ! Perso le shopping en ligne ça me connait dans ces moments là. Et promis ça ne gâche pas un blocus de prendre sa soirée !

Quelques problèmes récurrents :

Alors en blocus on a souvent des petits problèmes de « santé » tels que la perte de cheveux, la perte/prise de poids, les boutons, la sécheresse cutanée, du prurit (la peau qui gratte),…

Et tout ça, et bien c’est le stress ! Donc le premier remède c’est d’arriver à gérer son stress… Et pour ça j’avoue que je suis archi nulle, une vraie quiche même !

Alors ça fait un an que je teste des produits, pour voir si ça a un impact sur les cheveux, sur la peau,… Parce que je suis la première sujette à tous ces maux !

  1. Pour la peau : Si vous avez des boutons il y a la gamme Effaclar de chez La Roche-Posay qui fonctionne pas mal (j’ai utilisé leur nettoyant pendant des années), mais si comme moi vous avez tendance à avoir la peau sensible et qui tiraille vite, c’est peut être un poil trop agressif… Je vous conseille un savon plus doux pour laver votre peau (j’utilise le nettoyant au Nénuphar de chez Darphin, ainsi que leur huile à la camomille pour traiter mes rougeurs le soir avant d’aller dormir). Quand j’ai un bouton, je le laisse « bourgeonner » (glamour à souhait, mais j’étudie je ne fais pas un défilé de mode) et puis souvent il s’en va tout seul, ça évite d’agresser ma peau et de la blesser. Vous m’aviez aussi beaucoup conseiller l’huile d’arbre à thé! Je n’ai pas testé car j’ai peu de boutons en réalité !
  2. Pour les cheveux : Personnellement je les lave très peu en blocus (je vous ai dit que je ne faisais pas un défilé de mode), histoire qu’ils se déshabituent du shampoing et qu’il s’abiment moins. Mais j’ai surtout découvert une chouette astuce pour la chute trop prononcée : L’huile de ricin en massage ! Ca marche vraiment bien (aussi sur les cils, les sourcils et les ongles). Parfois j’ai tendance à faire du psoriasis sur le cuir chevelu avec le stress (des plaques de peau qui desquamant et qui grattent très fort), dès lors j’utilise ce shampooing de chez Ducray qui marche vraiment pas mal ! Vous m’aviez aussi conseillé ce shampooing de chez Vichy contre la chute de cheveux.
  3. Pour le poids : Personnellement j’ai beaucoup de mal à manger en blocus, le stress me dégoute de tout et me donne envie de vomir à la moindre occasion. Du coup je mange des choses plus riches, et je bois énormément pour éviter de me déshydrater (essentiellement de l’eau). Malheureusement (ou pas) je perds quand même 4-5 kg par blocus (que je reprends, ça ça m’ennuie mais bon). Le seul conseil que je peux vous donner c’est de trouver l’aliment qui ne vous dégoute pas et de toujours en avoir sous la main (des Kinder pingui essentiellement pour moi). Si vous avez tendance à prendre du poids, parce que vous devez manger pour étudier ou pour une autre raison, il suffit simplement de remplacer les en-cas par des yaourts (natures, pas plein de sucres et trucs ajoutés), des fruits, et des fibres, voir de faire un peu de sport (pourquoi ne pas aller marcher une demi-heure histoire de se vider la tête) ! Et buvez plus d’eau, histoire de remplir un peu votre estomac par du liquide et ne pas vous déshydrater (on oublie souvent de boire en étudiant).
  4. Pour le prurit : Avec le stress j’ai beaucoup de démangeaisons (je vous ai dit que c’était glamour ou pas cet article?), du coup j’ai trouvé l’astuce qui fonctionne pas mal –> Faire des gommages et hydrater sa peau le maximum (j’ai pas dit que j’avais inventé la poudre). Pour faire des gommages et éviter que ça ne me coute trop cher et que ça ne pollue trop, j’utilise simplement un gant grattant avec mon savon de base (un gant comme ça).

J’espère que vous aurez trouvé la solution à un de vos tracas blocusien (j’invente souvent des mots, je ne vous l’avais jamais dit ?).

Le sommeil :

Souvent négligé par les étudiants, il est pourtant une des bases de l’apprentissage ! Tout ce qu’on apprend la journée se fixe la nuit, les connexions synaptiques (comment les neurones communiquent entre eux) se ré-arrangent et se renforcent la nuit, si vous ne permettez pas à votre cerveau de faire ça, toute votre étude sera bien moins efficace !

Donc dormir c’est important et c’est aussi productif pour votre étude ! (Avouez c’est chouette quand même).

Le corps a besoin de dormir, au moins 7-8 heures par nuit, alors ne rognez pas sur ce temps, et prenez le sans culpabiliser, surtout en s’approchant des examens !

Je n’ai personnellement fait qu’une seule fois des réveils ultra-matinaux pour relire mes cours (vers 3-4 heures avant mon examen à 8-10h) et ce sont les examens que j’ai le moins bien réussi en vrai, donc CQFD ça sert à rien?

L’impression de ne rien connaitre :

Alors ça, je vous jure qu’après 12 blocus, je l’ai toujours, à toutes les heures possibles du blocus, et ce jusqu’à être devant ma feuille d’examen. Donc c’est NORMAL !

Mais il faut être sûr que ce soit parce qu’on est un peu stressé (et du coup paralysé) et non pas parce qu’on ne connait rien (Captain obvious pour vous servir). Donc la solution éternellement recommandable dans ces cas-là, c’est après avoir étudié un cours, faire les questions des années précédentes qui s’y rapportent ! Et ca marche très bien !

En faisant ça vous pouvez cibler les points de matière où vous avez des lacunes, savoir ce que vous devez relire absolument avant l’examen, et souvent ça rassure un peu ! Si c’est la cata, il vaut mieux que ce soit devant un ancien examen que devant sa propre feuille le jour J, ça permet donc de se préparer au mieux !

Méthode testée et approuvée un million de fois par moi-même !

La culpabilité :

PRENDRE DES PAUSES INCONGRUES – DES TEMPS OUT – AVOIR DU RETARD – DORMIR – MANGER – PLEURER – PÉTER UN PLOMB – AVALER 4 EPISODES SUR SON TEMPS DE MIDI OU LE SOIR – …

C’EST NORMAL !

On est pas des robots, on a tous besoin d’un break, de respirer et de faire autre chose ! De 1 ça fait du bien, de 2 ça permet aussi d’aérer son cerveau et de reprendre de plus belle, et de 3 ça arrive à tout le monde, alors si ça arrive on ne culpabilise pas, et on s’y remet correctement avec la tête reposée quand c’est possible (après le temps de midi, le lendemain matin,…).

Je sais qu’Instagram montre un côté lissé et édulcoré des études, des gens qui bossent comme des fous, qui ont des notes de dingues, qui réussissent super bien, mais ils ne montrent que ce qu’il veulent ! Je suis la première à péter un plomb, prendre ma soirée, ou pleurer parce que ça ne va pas… Mais forcément ça je ne sait pas vous le montrer en photo, mais je vous le dit 🙂

 

Donc voilà, j’espère que ces quelques « conseils » pourront un jour vous aider, que ce soit pour votre premier blocus ou ceux à venir… Si vous en avez d’autres dites le en commentaire ! A bientôt xoxo
Advertisements

One Comment Add yours

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s